fond

Compagnie Presque Siamoises

Née en 2009, la Cie Presque Siamoises travaille sur la proximité avec le public, le partage de l'intimité, et la singularité des corps et des relations. La compagnie allie contorsion, jeu d'acteur et danse, dans des formats atypiques.

http://presque-siamoises.fr

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Plus

  • © Alexis Lancien
    © Alexis Lancien
  • © Alexis Lancien
    © Alexis Lancien
  • © Alexis Lancien
    © Alexis Lancien

Compagnie Presque Siamoises

Carry-on

Création 2022


Esquisses chorégraphiques sur la vie de parent


Carry-On est le second volet du triptyque « In-On-back ».
C’est une forme semi-déambulatoire pour l’espace public, mêlant déplacements chorégraphiques, portés et texte, écrite pour 8 duos parents-enfants.

 

Équipe
Écriture : Shunyo Hanotaux
Comédiens/circassiens et accompagnants des parents/enfants : Shunyo et Vincent Hanotaux
Regard extérieur : David Coll Povedano
Régisseur son : Adrien Binam

Intention


Etre avec son enfant
« Etre », retrouver le « je » souvent oublié
« Avec », comment inclure réellement son enfant dans ses centres d’intérêts, ses besoins, ses envies… Ainsi, l’idée que souhaite véhiculer ce projet est la possibilité d’alternatives à la garde d’enfant tout en s’épanouissant dans sa vie d’adulte.

Dans cette création, l’enfant est en posture d’accompagnant. Il accompagne son parent dans cette aventure, c’est la présence de l’enfant qui permet à l’adulte de participer à cette création.
En quelque sorte, les rôles s’échangent. Il participe de manière active mais c’est le parent qui est au centre, la recherche se situe au niveau du parent et non de l’enfant.
L’envie est de retrouver la joie de l’enfant à accompagner son parent dans sa vie d’adulte, et la joie de l’adulte à « faire sa vie » tout en étant avec son enfant.

Nous souhaitons explorer de manière positive l’expression « faire avec ».

Propos


Carry-on parle de notre rapport concret au verbe « porter », de nos sensations et nos émotions quand nous portons , et du jeu avec nos propres limites, mentales ou physiques.

Combien d’enfants suis-je capable de porter seul ?
Est-ce que « porter », c’est forcément élever ?
Est-ce que « élever », c’est porter ?
Combien faut-il d’enfants pour me porter ?
Est-ce que je peux continuer à marcher pendant que mon enfant se laisse porter ?
Est-ce que si je porte un regard sur toi cela suffit à t’élever ?

Nous mélangerons chorégraphie collective, basée sur une écriture simple de portés et de déplacements, et du texte inspiré par un mélange d’expériences et de témoignages.

Soutiens


DRAC Pays de la Loire, Département Loire-Atlantique (44), Ville de Meslay du Maine (53), CoEvron (53), Le Carroi à Menetou Salon (18) Ville de Questembert (56) et Le Carroi à la Flèche (72)